Limoges, Ecole du Présidial

Loi Malraux - LIMOGES (Avant-Première) - 2, Place du Présidial - Rue Adrien Dubouché - Résidence de l'Ecole du Présidial - 87000

L'école du Présidial se situe au cœur du centre-ville de Limoges, à quelques pas de la place Denis Dussoubs et à proximité immédiate de la place de la Motte et de la place d'Aine.

 L'ancienne école du Présidial est composée de deux bâtiments accolés en forme de « L ». L'histoire de ce bâtiment est essentielle dans le développement de la ville de Limoges. Il a été construit pour abriter l'intendance et le commissariat de police de la ville sous Turgot, puis a été transformé en bâtiment administratif au fil des décennies avant de devenir l'ancien établissement scolaire que l'on connaît.

 L'école du Présidial abrite des éléments à fort intérêt patrimonial tel que le portail principal qui est classé, le mur de clôture, le vestige de l'arcade, le contrefort, le toit ou encore l'alignement d'arbres. Il est évident que le projet proposé tient compte de ces éléments non seulement par leur conservation mais également par leur mise en valeur. Ceux-ci sont intégrés dans la logique globale de restructuration et de construction.

Le bâtiment est implanté le long de la rue Adrien Dubouché avec des dents creuses et des décrochés importants qui font la richesse de son architecture. De plus, il lait l'angle avec la rue des Prisons et s'ouvre largement sur la cour d'école coté place du Présidial.

La cour d'honneur coté Présidial avec son portail classé ainsi que la cour de l'ancienne école, offrent un parvis remarquable et un recul sur la façade du bâtiment. Un « espace vert » public, protégé fait l'angle côté rue Turgot.

La très forte déclivité des rues avoisinantes a cet ensemble immobilier (rue Turgot, rue du Portail Imbert et rue des Prisons) contraste avec les cours intérieures du projet et avec les imposants murs de soutènements classés.

Le bâtiment existant s'organise autour de deux cages d'escaliers et dessert de grandes pièces d'honneurs le long d'une circulation centrale.

Le commerce au rez-de-chaussée est de plain-pied sur la rue Adrien Dubouché. Le 1er étage du bâtiment existant correspond au niveau de la cour d'honneur. Les deuxième et troisième étage sont eux aussi organisés sur le même principe.

 

Aspect patrimonial

Le secteur de la ZPPAUP dont dépend le site du Présidial comprend l'essentiel du patrimoine architectural et historique antérieur à 1850, de ce fait, il s'agit d'un secteur à fort intérêt patrimonial.

L'histoire du lieu montre son évolution à travers le temps. Certains bâtiments ont été érigés puis ont été démolis, certains ont été modifiés et d'autres conservés. Les architectures du site témoignent des besoins et des usages à travers les époques.

Aujourd’hui, l'école du Présidial ne répond plus aux normes et usages actuels, elle est donc vouée à être également empreint de notre époque afin de perpétuer son histoire.

Le projet respecte l'ensemble des éléments donnés par la ZPPAUP en protégeant le patrimoine architectural, urbain et paysager existant et va au-delà en souhaitant le mettre en valeur. L'ensemble des façades, couvertures et planchers seront restaurés dans le respect des règles de l'art.

 

LIMOGES, d'une superficie de 7 803 km², est une ville implantée dans le département Haute-Vienne.

On y trouve 140 100 habitants.

18 894 entreprises y sont implantées, dont 16 345 sièges et 2 549 établissements.

Les entreprises de cette ville ont un âge moyen de 17 ans. C'est dans le secteur Administration, fonction publique que l'on observe l'âge moyen des entreprises le plus élevé 35 ans. A l'inverse avec 9 ans de moyenne d'âge, c'est dans le secteur "Informatique" que l'on retrouve les entreprises les plus jeunes.

Entre décembre 2018 et février 2019, l'indice de dynamisme de Limoges est de 1,32%. Au cours de cette période, on compte 31 entreprises en défaillances à Limoges pour 247 sociétés créées.

Les secteurs que nous identifions comme étant porteurs car ce sont ceux qui ont eu le plus d'entreprises créées sur les trois derniers mois sont : Commerce de détail, grande distribution, immobilier, services aux particuliers, collectivités, entreprises, gestion, administration des entreprises, santé, action sociale.

En parallèle, les secteurs de la ville les plus touchés par les défaillances au cours du dernier trimestre sont : Construction, bâtiment, travaux publics, agroalimentaire, commerce de détail, grande distribution, services aux particuliers, collectivités, entreprises, immobilier.

Du côté des dirigeants, 28.0% des entreprises de Limoges sont gérées par des femmes. C'est dans le secteur "Immobilier" que l'on compte actuellement le plus grand nombre de chefs d'entreprises féminines dans la ville.

 

Économie emploi

Premier pôle économique du Centre-Ouest, Limoges propose 900 hectares d’espaces d’activité, desservies par une autoroute sans péage et à proximité du croisement des grands axes européens.

Plusieurs entreprises de dimension mondiale comme LEGRAND ou VALEO y sont nées ou ont choisi de s’y implanter ; Limoges offre en effet toutes les ressources nécessaires à des activités de pointe, avec une qualité de vie qu’on ne trouve plus dans les très grandes métropoles.

Le taux de chômage y est toujours nettement inférieur à la moyenne nationale et des dispositifs d’insertion professionnelle viennent soutenir les demandeurs d’emploi.

Sa technopole ESTER y accueille deux pôles nationaux de compétitivité : Elopsys (micro-ondes, photonique, réseaux sécurisés) et le pôle européen de la céramique.

La passion de la matière, le goût de la perfection et une créativité sans cesse renouvelée y sont un gage de réussite. Industries traditionnelles de porcelaine, artisans et commerçants perpétuent toute l’année une tradition riche en saveurs et en couleurs…

 

Composantes de l’enseignement supérieur 

5 Unités de Formation et de Recherche 

Faculté de Droit et des Sciences Économiques

Faculté de Médecine

Faculté de Pharmacie

Faculté des Lettres et des Sciences Humaines

Faculté des Sciences et Techniques

4 Instituts

IUT (Institut Universitaire de Technologie)

IAE (Institut d’Administration des Entreprises)

IPAG (Institut de Préparation à l’Administration Générale)

ILFOMER (Institut Limousin de Formation aux Métiers de la Réadaptation)

 1 Ecole nationale supérieure d’Ingénieurs

ENSIL-ENSCI

1 Ecole Supérieure du Professorat et de l’Éducation

1 Ecole nationale d’Ingénieurs associée

3iL

1 Agence de Valorisation de la Recherche Universitaire du Limousin

1 Fondation partenariale

 

Portrait du territoire

Une métropole dynamique, premier pôle économique du Centre Ouest Atlantique
Le territoire de Limoges Métropole a su attirer de grands groupes leaders nationaux et mondiaux, mais le tissu économique très diversifié est essentiellement constitué de PME-PMI.
Sa richesse repose sur des savoir-faire traditionnels qui ont su s'adapter aux exigences nouvelles, dans le secteur des Arts du Feu et de l'artisanat notamment. Très innovant et spécifique, le secteur agro-alimentaire est en pleine expansion.
Élément porteur de cette dynamique, un ensemble d'aides financières et de services particulièrement performants favorise l'installation et le développement des entreprises.

 

Des mutations réussies
Capitale mondiale des Arts du Feu, la ville centre et sa Communauté Urbaine ont su se métamorphoser en misant sur le futur. De l'industrie porcelainière aux céramiques techniques, de l'élevage à la génomique bovine, de l'interrupteur à la domotique... Limoges Métropole favorise les innovations technologiques et le développement des industries de pointe. L'utilisation de la céramique dans l'industrie de la téléphonie mobile ou la fabrication de prothèses de hanche, l'emploi de plasma bovin pour les tests de groupage sanguin en sont quelques illustrations.


Des entreprises leaders dans un environnement solide
Les petites entreprises, majoritaires en nombre et génératrices des plus gros volumes d'emplois, côtoient des entreprises leaders dans leurs domaines, qui signent des produits de luxe et de qualité, véritables « griffes » de Limoges Métropole : industries de la porcelaine (Bernardaud, Haviland...), construction électrique (Legrand), chaussure (Weston), confection textile (Smuggler), prévention des risques (Dekra), automobile et poids lourds (Valéo, Renault Trucks...). La prédominance des PME constitue un atout : par leur taille, elles savent mieux résister aux difficultés conjoncturelles et démontrent une meilleure réactivité face aux mutations économiques.

L'agro-alimentaire en pleine expansion
A l'image de la Région Limousin, Limoges Métropole est riche d'un secteur agro-alimentaire actif et reconnu, marqué par la présence d'entreprises emblématiques : Madrange, Beauvallet, La Laiterie des Fayes... Autour de l'abattoir de Limoges, le pôle de la Ribière dispose de plus de 20 hectares dédiés à la filière agro-alimentaire.

Un appui déterminant aux entreprises
Un vaste dispositif est destiné à soutenir la concrétisation de projets d'entreprises ou de groupes générant la création d'emplois nouveaux sur le territoire de Limoges Métropole :

  • Aides à l'immobilier
  • Exonérations de CFE et CVAE
  • Développement d'une politique foncière et d'aménagement des zones d'activités, dans le respect des normes environnementales, pour faciliter l'installation,
  • De nombreux partenariats : avec la Région dans le cadre du SRDE 2ème génération et sur les outils de développement économique, avec les structures de la formation et de l'emploi pour accompagner les entreprises dans la recherche de compétence,
  • Mise à disposition par ESTER Technopole de son réseau opérationnel ainsi que des structures destinées à la création d'entreprises (incubateur, pépinière...),
  • Un réseau financier au service des professionnels avec BPI, spécialiste dans le financement et l'accompagnement des PME, ou encore Limousin Participations, société de capital-risque,
  • Centres de Transfert de Technologie

Faciliter l’implantation sur les zones d’activités de Limoges Métropole
Pour faciliter l'implantation d'activités, favoriser l'emploi et répondre aux besoins des entreprises, Limoges Métropole compte près de 1350 hectares de zones existantes ou disponibles à court terme et plus de 100 hectares à aménager à moyen terme.
Les grands parcs d'activités nord, nord-est et sud sont desservis par l'autoroute A20, à la croisée de la route Centre Europe Atlantique et à 10 minutes de l'aéroport comme du centre-ville.
En 2013, les opérations de commercialisation ont abouti à 575 000 m2 de foncier cédés, 130 000 m2 pour le bâti, 152 entreprises accueillies et 1 514 emplois créés. L'attractivité croissante du territoire conduit Limoges Métropole à identifier et à aménager dès à présent de nouvelles zones d'activités.

Du Nord au Sud, les grands parcs d'activités développés le long de l'A20
Plus de 1000 hectares de parc d'activités à vocation artisanale, industrielle ou commerciale occupent une situation privilégiée, à proximité de l'autoroute A20, gratuite sur 300 Km, à mi-chemin entre Londres et Barcelone.
Les parcs d'activités nord regroupent plus de 300 entreprises qui emploient environ 8000 salariés. Outre des zones en cours de commercialisation, Limoges Métropole crée une zone de 40 hectares commercialisables sur le secteur dit de La Grande Pièce.
Au nord-est, sur près de 200 hectares, le parc de la Technopole ESTER, dédié aux projets de hautes technologies connaît une croissance continue.
Desservis par l'A20 et la voie de liaison sud, à proximité immédiate du centre de Limoges, les parcs d'activités sud regroupent de nombreuses entreprises : industries et services...
Le pôle de la Ribière, autour de l'abattoir de Limoges, est dédié aux activités agro-alimentaires sur plus de 20 hectares.
La zone du Ponteix à Feytiat et celle de Boisseuil-Le Vigen, comptent plus de 150 hectares dédiés principalement à l'activité commerciale.

 

LES CHIFFRES CLÉS DU DEPARTEMENT

Population : 375 856 hab. en 2016

Densité : 67,2 habitants au km²

Préfecture : Limoges

Sous-Préfectures : Bellac et Rochechouart

21 cantons

201 communes

 

LES CHIFFRES CLÉS DE L’ÉCONOMIE

Entre savoir-faire traditionnels et secteurs avant-gardistes, la Haute-Vienne reste attachée à son passé tout en se projetant vers l’avenir. Zoom sur ses principaux secteurs économiques…

LA PORCELAINE

L’activité la plus connue demeure la porcelaine, dont le nom est universellement attribué à Limoges. La porcelaine de Limoges tient sa réputation de ses fabriques prestigieuses : Bernardaud, Haviland, Raynaud…

Les entreprises de porcelaine sont fortement exportatrices (Europe, Chine, Etats-Unis, Moyen-Orient, Russie, ...).

1 200 salariés En Limousin

115 millions d’euros de chiffres d’affaires annuel en Limousin 

LE CUIR

Le travail du cuir est aussi une activité développée en Haute-Vienne. La filière regroupe des tanneries, ganteries (Saint-Junien, Agnelle), fabricants de chaussures (Weston, Parallèle). Le savoir-faire haut-viennois permet à ses entreprises de se positionner sur le marché du luxe (Dior, Lanvin, Hermès…).

LA CÉRAMIQUE

La céramique occupe désormais une place majeure dans l’économie de la Haute-Vienne. Elle est aujourd’hui utilisée dans des domaines variés (médical, aéronautique et spatial, design et habitat, environnement…). 
Le pôle européen de la céramique, basé à Ester technopole, permet de dynamiser l’activité de la filière. Ce pôle de compétitivité, bénéficiant du label « pôle performant » depuis 2005, est une source d’innovation, d’attractivité mais aussi un soutien à l’emploi et au développement. 
La ville de Limoges fait également partie de la Route européenne de la céramique VIACERAM. Cet itinéraire culturel favorise la découverte du patrimoine de l’industrie céramique tout en bénéficiant d’une visibilité accrue sur le territoire européen. La Route de la Céramique s’appuie sur le Réseau des villes pour l’innovation dans la céramique (UNIC), crée en 2011 avec son siège à Limoges, qui permet au département de proposer une offre touristique durable et compétitive autour de la céramique.

1/3 De la recherche française en céramique est réalisée en Limousin

120 membres Dans le pôle européen de la céramique

247 millions d’euros De budget pour le pôle

PÔLES DE COMPÉTITIVITÉ

L’économie locale s’appuie sur plusieurs pôles de compétitivité, secteurs de pointes et d’innovation.

LES BIOTECHNOLOGIES

Les biotechnologies présentent un fort potentiel de recherche et d’innovation : l’industrie de la pharmacie et de la cosmétique (SILAB), la génétique, la biologie cellulaire et moléculaire, la biochimie et la microbiologie (ESTER Technopole) ou encore la génomique bovine.

TECHNOLOGIES ÉLECTRONIQUES ET OPTIQUE-PHONIQUES

Le domaine des technologies électroniques et optique-photoniques est aussi fortement représenté en Haute-Vienne avec la présence de plusieurs entreprises innovantes : le pôle Elopsys à ESTER Technopole labellisé pôle de compétitivité en 2005, l’institut de recherche Xlim, Legrand (leader mondial), l’entreprise Sécome, mais aussi des écoles réputées comme l’ENSIL ou l’ENSCI.

1 technopole

Le parc d’activité d’Ester est un espace de ressources et d’échange entre le monde de l’industrie, de la recherche et de la formation, pour en déployer les synergies et construire un esprit de réseau basé sur les collaborations et les partenariats.

2 pôles de compétitivité

Ils rassemblent sur un même territoire des entreprises, des laboratoires de recherche et des établissements d’enseignement supérieur pour développer des projets collaboratifs et innovants, et prendre une position de premier plan dans leur domaine en France et à l’international.

4 pépinières d’entreprises en Haute-Vienne

Ester technopole, Pays de Saint-Yrieix, Portes de Vassivière et Saint-Junien Vienne Glane.

1 laboratoire d’excellence : le « Labex » Sigma-Lim

C’est une unité de recherche de visibilité internationale, sélectionnée par l’Agence nationale de la recherche (ANR) sur appel à projet, et dotée de moyens significatifs lui permettant de faire jeu égal avec ses homologues étrangers, d’attirer des chercheurs de renommée internationale…

INDUSTRIE DU BOIS

La filière du bois est le 2ème secteur économique de la région grâce notamment à son environnement fortement boisé qui occupe un tiers du territoire régional.

585 000 ha de surface forestière

34% taux de boisement de la région

94% de forêts privées

2 000 Entreprises dans la filière bois

9 400 emplois

3,4% De l’emploi salarié

La forêt limousine bénéficie de peuplements diversifiés. 2/3 de feuillus (chêne, pédonculé, châtaignier, hêtre), 1/3 de résineux (douglas, épicéa)
Le Département mène une gestion durable des forêts départementales afin de préserver la biodiversité, l’entretien et le renouvellement des boisements.
5 massifs forestiers Certifiés PEFC (Programme Européen des Forêts Certifiées) 
Les Vaseix, Le Mas du Loup, Ligoure, Châteauneuf-la-Forêt, l’étang de la Pouge
, Forêt de Ligoure

 PRODUCTION DE PAPIER

Le département est aussi une terre de tradition papetière avec la présence de plusieurs entreprises leader sur le marché. Parmi elles : la société Coffrets Création basée à Oradour-sur Glane (renommée internationale), l’usine International Paper de Saillat-sur-Vienne (leader européen), l’entreprise Fabrègue à Saint-Yrieix-la-Perche (2ème imprimeur généraliste de France) …

CONSTRUCTION EN BOIS

Avec l’émergence des constructions écologiques et une politique favorable à la construction bois, le marché du bois d’œuvre se développe.

15% Des maisons se construisent en bois en Limousin

BOIS ÉNERGIE

Le bois énergie, première énergie renouvelable en France, présente de nombreux atouts : • Lutte contre le réchauffement climatique

Gestion rationnelle et entretien des forêts

Prix compétitif

Création d’emplois directs locaux

AGRICULTURE

L’agriculture garde une importance non négligeable dans le tissu économique. Elle est largement portée par l’élevage animal (gros bovins, veaux, ovins, porcins, équins) avec des viandes réputées dans le monde entier : la race bovine limousine, le veau fermier, l’agneau du Limousin ou encore le fameux porc « cul-noir »

4800 Exploitations agricoles dans le département

1er département Ovin allaitant français

355 000 Bovins

341 000 Ovins

31 000 Porcins

“LA QUALITÉ EST DANS LE PRÉ”

L’élevage extensif à l’herbe, majoritaire dans la région, est un gage de qualité. Le savoir-faire humain et l’excellence de la production s’illustrent par des signes officiels de qualité comme le Label Rouge et l’Identification Géographique Protégée. 
La pomme du Limousin s’illustre elle-aussi par sa qualité. En plus du label de qualité AOC (Appellation d’Origine Contrôlée), elle s’est vu décerner l’AOP (Appellation d’Origine Protégée) qui récompense sa qualité et son origine.

 181 Exploitations en agriculture biologique

80% De la surface agricole haut-viennoise dédiée aux prairies

37% Des exploitations ont au moins une production sous signe officiel de qualité

44 Prix obtenus par des produits ou exploitants haut-viennois au Salon de l’Agriculture 2013

LES PRODUITS DU TERROIR

La Haute-Vienne peut aussi compter sur ses produits du terroir et de qualité …

La châtaigne
Le châtaignier, ou « arbre à pain », est l’arbre emblématique du Limousin. On compte plusieurs sortes de châtaignes pouvant être travaillées sous tous ses états : châtaigne blanchie, liqueur de châtaigne ou encore le boudin aux châtaignes.

Le cul noir
Le cochon « cul noir » du Limousin réputé pour sa peau tachetée de rose et de noir est originaire de Saint-Yrieix-la-Perche.

La Golden du Limousin
Le Limousin compte de nombreuses variétés de pommes. La Golden du Limousin reste la plus célèbre et la plus produite dans la région grâce à sa chair croquante et juteuse.

80 Variétés de pommes en Limousin

84 milliers de tonnes De pommes produites en 2014 en Limousin

 

ADRESSE

2, Place du Présidial - Rue Adrien Dubouché - Résidence de l'Ecole du Présidial - 87000 LIMOGES (Avant-Première)

 

 

Ancienne réalisation BUILDINVEST à LIMOGES - Immeuble LE GRAND QUARTIER

 

 

Photos du programme Loi Malraux - LIMOGES (Avant-Première) - 2, Place du Présidial - Rue Adrien Dubouché - Résidence de l'Ecole du Présidial - 87000

 

Informations :

Nous contacter

Tél : 01.47.64.21.45 Tél : 01.47.64.21.32 Par email

5 atouts de Buildinvest

  • 4 500 logements livrés
  • 40 M€ de capital social
  • 350 employés
  • Accompagnement du projet à sa gestion locative
  • Près de 50 ans d'expertise immobilière


Défiscalisation Programme Malraux à Honfleur  Rue Cachin - Groupe Buildinvest

HONFLEUR (Travaux en cours) - 2, rue des Buttes - 18, rue Cachin

Malraux - Déficit Foncier

Défiscalisation Programme Malraux avec subventions  Ilot des Cordeliers à Chatellerault - Buildinvest

CHÂTELLERAULT (Travaux en cours) - 8, Quai Napoléon 1er - Résidence des Cordeliers

Malraux - Déficit Foncier

Défiscalisation Programme Malraux à Honfleur Rue Haute - Groupe Buildinvest

HONFLEUR - 127, rue Haute - 1, rue du Trou Miard

Malraux - Déficit Foncier